Accueil du site > Calendrier de l’anthropologue > Parutions > Afrique en présences. Du monde atlantique à la globalisation néolibérale

Afrique en présences. Du monde atlantique à la globalisation néolibérale

lundi 24 août 2015, par Corine Le Carrer

par Jean-Pierre Dozon
Editions de la MSH, coll. 54.
200 p., index
978-2-7351-2003-1

Afrique en présences a trois visées principales. La première consiste à montrer comment l’Afrique a participé, depuis le xve siècle, à l’édification de la modernité occidentale en la haussant, par le commerce atlantique, au rang d’économie-monde et en occupant une place de choix dans la manière dont cette modernité a construit durablement son hégémonie. La seconde entend réinterroger la modernité africaine elle-même. D’une part, en revisitant l’époque coloniale, théâtre d’une réinvention paradoxale des traditions et d’un entremêlement baroque des références culturelles ; d’autre part, en faisant découvrir comment l’Afrique a été post-moderne avant l’heure, génératrice notamment de divers pluralismes (juridiques, religieux, ethniques, etc.) qui, sous l’appellation plus courante de multiculturalisme, caractérisent désormais, dans le contexte de la globalisation néolibérale, bien des régions du monde, parmi lesquelles la vieille Europe coloniale. Enfin la troisième, rebondissant sur les deux premières et sur une situation actuelle de l’Afrique qui balance entre lieu privilégié des interventions humanitaires et taux de croissance plutôt élevés, instruit l’hypothèse d’une modernité africaine à venir, celle-là même qui, apparue après la Seconde Guerre mondiale jusqu’au tournant des indépendances, ne dura guère, mais qui est susceptible de s’actualiser sous la forme d’un panafricanisme renouvelé.

Sommaire

PROLOGUE – L’Afrique en kaléidoscope

Une hantise réciproque

Déplacer la question de la modernité en Afrique vers celle d’une modernité redéfinie par l’Afrique.

I – LE GRAND MOMENT MODERNE DE L’AFRIQUE SUBSAHARIENNE
La modernité en forme de panafricanisme
Construire des Etats-Nations : une entrée cardinale dans la modernité.
Une moderne épistémè : les mots et les choses du développement.

II – LA COLONISATION REVISITEE
La colonisation en forme de productions textuelles et d’africanismes.
La modernité coloniale en question
La colonisation comme empire de la tradition
L’époque coloniale comme époque baroque

III – L’AFRIQUE EN PARANGON DES MONDES CONTEMPORAINS
Le redoutable défi des indépendances africaines : devoir tout faire en même temps.
Une Afrique exposée au cours néolibéral du monde.
Le temps des indépendances en prolongement d’une époque baroque
Une Afrique Tout-monde
Comme un air d’art contemporain

EPILOGUE – LE PROJET INACHEVÉ DU PANAFRICANISME


proposer une traduction


Dernière mise à jour de cette page le vendredi 21 août 2015 à 18:07:59. //// -----> Citer cette page?
Corine Le Carrer , "Afrique en présences. Du monde atlantique à la globalisation néolibérale" [en ligne], in
Afea, Association française d’ethnologie et d’anthropologie, page publiée le 24 août 2015 [visitée le 12 décembre 2017], disponible sur: http://www.asso-afea.fr/Afrique-en-presences-Du-monde.html

Plan du site

Agenda


«  décembre 2017 »

SPIP | contact | | | mentions légales | inscription | Suivre la vie du site RSS 2.0 |