Accueil du site > Calendrier de l’anthropologue > Appels à écriture/communication > Appel à texte - Revue La Peaulogie

Appel à texte - Revue La Peaulogie

lundi 5 février 2018, par lapeaulogie

CALENDRIER

Propositions de contributions attendues de novembre 2017 à janvier 2018
Date butoir de remise des articles : 24 février 2018
La publication du numéro est prévue au printemps 2018

THEMATIQUE

La revue consacre son premier numéro à la problématique du blanchissement et de l’éclaircissement de la peau humaine. Il s’agira, dans les contributions proposées, d’interroger le sens des différentes pratiques englobées sous les terminologies d’éclaircissement et de blanchissement de la peau humaine, à partir des rationalisations des sujets qui s’adonnent à ces pratiques, des arguments proposés par les industries de la cosmétique, des médias, des institutions de santé, etc.

Faire de ces phénomènes les objets centraux du premier numéro de la revue signale l’intérêt que continuent de revêtir des traitements du corps, qui ne cessent de s’actualiser, en se mondialisant, au point qu’ils s’observent désormais sur tous les continents.

Il resterait à tenter une analyse intégrée d’un phénomène qui continue à être appréhendé de manière cloisonnée à travers ses différentes variantes, dans les différentes cultures et aux différentes époques où il s’observe. L’un des effets de cette atomisation de la recherche contemporaine dans ce domaine est la difficulté qu’il y a à mettre au jour d’éventuelles transversalités susceptibles de renseigner à une plus grande échelle le sens des stratégies des acteurs des sociétés contemporaines mondialisées, soumis aux normes d’une esthétique de plus en plus tyrannique, mais portée par un même souci de conformité aux formes de présentation de soi et de traitements du corps standardisés, qui sont valorisés dans leurs cultures respectives. Se pourrait-il que la société de consommation, qui n’a de cesse de réifier les corps, soit en train d’en faire le dénominateur commun d’un monde dans lequel ceux-ci se voient progressivement désinvestis de toute identité culturelle, transformés qu’ils sont en « capital à faire fructifier » ? Des corps nouveaux qui, au rythme de la mondialisation, se mettent à ne plus fonctionner que comme « une valeur signe » ? Dans la perspective d’apporter des éléments de réponse à ces interrogations, l’approche comparative pourrait se révéler féconde. En effet, le sens de la pratique de l’éclaircissement visant l’obtention d’une peau brune chez les mélanodermes reste à chercher dans ses connections avec la pratique du bronzage, qui s’est substituée au blanchissement, chez les leucodermes.

L’effort qui est attendu des contributrices et des contributeurs est de sortir les phénomènes de blanchissement et d’éclaircissement de la peau humaine de leurs cantonnements traditionnels, pour en proposer une lecture transversale, transculturelle même, qui aiderait à saisir les nouvelles socialités (et humanités ?) dont elles seraient les indices. La coloration de la peau est soumise, en effet, à de trop nombreuses manipulations, et ceci dans toutes les sociétés modernes (ou postmodernes), pour que seules les variables sociales et socio-économiques que sont la société de consommation mondialisée, l’uniformisation des modes de consommation, les dominations Nord versus Sud, les inégalités économiques, etc., en soit les uniques explications, en termes d’attribution de causalité. Les très nombreuses études portant sur l’objet corps seront avantageusement consultées, dans cet objectif. De même que les efforts d’interprétation entrepris par des sociologues-anthropologues, et portant sur des pratiques d’écriture de leur histoire à même le corps par de nombreux groupes sociaux. Tout aussi fécond sera le recours aux sources historiques et médicales, qui renseignent sur des pratiques « esthétiques » de plus en plus borderline, dont la finalité vise le positionnement du sujet dans la catégorie sociale et chromatique valorisée par la société. Excès qui renseignent sur la société elle-même. Enfin, les nombreux documents écrits et audiovisuels réalisés par des spécialistes du corps médical africain relatifs au problème de santé publique auquel ils ont à faire face depuis plusieurs décennie, tant les méthodes utilisées pour parvenir à l’éclaircissement des peaux sombres sont iatrogènes, contribueront à renseigner les études monographiques relatives à des pratiques qui n’ont pas fini d’étonner par les trésors d’ingéniosité que déploient les adeptes de l’éclaircissement pour parvenir à leurs fins.

Télécharger l’appel complet.

MODALITES DE SOUMISSION

  • Soumission en ligne
  • - Le fichier de soumission est au format de fichier de document OpenOffice ou Microsoft Word ;
  • - Le fichier nommé de manière anonyme : lapeaulogie_date_titre (ex : lapeaulogie_20171022_titre) ;
  • - Lorsqu’elles sont disponibles, les URL pour les références ont été fournies ;
  • - La présentation des articles est la suivante : titre, résumé en français, liste de mots-clés en français, corps de l’article, références ;
  • - Le texte est en interlignage simple ; en arial de taille 12 ; utilise l’italique plutôt que de souligner (sauf avec les adresses URL) ; et toutes les illustrations, figures et tableaux sont placés dans le texte aux points appropriés, plutôt qu’à la fin ;
  • - Le texte respecte les exigences stylistiques et bibliographiques décrites dans les lignes directrices de la revue, que l’on retrouve dans Politique Editoriale.

NOUS CONTACTER

contact lapeaulogie.fr


proposer une traduction


Dernière mise à jour de cette page le vendredi 1er décembre 2017 à 17:09:00. //// -----> Citer cette page?
lapeaulogie , "Appel à texte - Revue La Peaulogie" [en ligne], in
Afea, Association française d’ethnologie et d’anthropologie, page publiée le 5 février 2018 [visitée le 22 avril 2018], disponible sur: http://www.asso-afea.fr/Appel-a-texte-Revue-La-Peaulogie.html

Plan du site

Agenda


«  avril 2018 »

SPIP | contact | | | mentions légales | inscription | Suivre la vie du site RSS 2.0 |