Accueil du site > Calendrier de l’anthropologue > Se faire violence. Analyse des coulisses de la recherche

Se faire violence. Analyse des coulisses de la recherche

jeudi 31 octobre 2013, par Sophie Accolas

La violence... beaucoup l’infligent, plus nombreux encore sont ceux qui la subissent. Des chercheurs l’étudient aussi, mais, le plus souvent, comme un objet qui ne les affecte pas.

Les quatre anthropologues qui livrent ici leurs expériences de la violence se sont immergés dans leurs terrains. Non sans conséquences sur l’analyse des situations, leurs relations avec les enquêtés et leurs questionnements futurs.

Déstabilisés jusque dans leur vie personnelle, des années plus tard, ils se rencontrent pour mettre en commun leur vécu. Et c’est le récit de leur implication d’alors qui est ici dévoilé.

Annie Benveniste est enseignante chercheure à l’Université Paris 8 (Circeft)

Judith Hayem est enseignante chercheure en anthropologie à l’Unversité Lille 1 (Clersé-CNRS).

Giacomo Loperfido, anthropologue, est Mellon Foundation Fellow à l’Université du Western Cape (Center for Humanities Research.

Aude Rabaud est enseignante chercheure en sociologie et anthropologie à l’Université Paris Diderot (Urmis).

http://www.teraedre.fr/product.php?...

190 pages
ISBN : 336-00026-8


proposer une traduction


Dernière mise à jour de cette page le jeudi 31 octobre 2013 à 14:39:08. //// -----> Citer cette page?
Sophie Accolas , "Se faire violence. Analyse des coulisses de la recherche" [en ligne], in
Afea, Association française d’ethnologie et d’anthropologie, page publiée le 31 octobre 2013 [visitée le 19 novembre 2017], disponible sur: http://www.asso-afea.fr/Se-faire-violence-Analyse-des.html

Plan du site

Agenda


«  novembre 2017 »

SPIP | contact | | | mentions légales | inscription | Suivre la vie du site RSS 2.0 |